Les Avions de Papier

Jim Helmore et Richard Jones

Editions Kimane

Qui n’a pas plié et replié des feuilles de papier pendant son enfance dans le but de la transformer en avion ? Petite nostalgie de mes sept ans, tu es venue te loger aux coins de mes lèvres quand mes yeux ont croisé le titre de cet album.

Louise et Valentin sont amis et ils occupent leur temps libre à jouer dehors, faire du bateau sur le grand lac, et faire voler des avions de papier. Les avions il faut que ça vole haut. Quand les oies sauvages passent, ils essayent d’envoyer leurs avions jusqu’à elles. Après leur migration, ils les envoient jusqu’à leurs maisons. Les projets s’échafaudent : et si un jour leurs avions arrivaient à traverser le lac ?

Il semblerait qu’il ne doive pas y avoir de réponse à cette question. Car Valentin déménage, très loin du lac, très loin de Louise. Avant de partir, les enfants échangent leurs avions préférés.

La vie continue tristement pour chacun, dans la nostalgie de leur amitié. Jour après jour, nuit après nuit, les paysages sont les mêmes pourtant rien n’est pareil. Comment se remettre dans le présent quand on rêve aux jours passés ? Le retour des oies ravive les émotions et la solitude de Louise. Tout cela déborde et Louise jette l’avion de Valentin par terre, qui se brise.


Les oies seraient-elles un peu magiciennes ? Après une nuit riche d’aventures, Louise découvre que la distance n’altère pas l’amitié que son ami lui porte, et qu’il peut encore y avoir des projets partagés. La fin ne sera que le commencement de la suite : à Louise et Valentin de poursuivre.

(un petit clin d’œil de l’illustrateur nous renseignera sur le devenir de cette amitié dans le temps).

« Loin des yeux loin du cœur » : pas dans cette histoire.

Ils peuvent être douloureux les chagrins d’enfants, surtout quand on perd quelque-chose d’aussi précieux qu’un ami. Si rien ne remplace la présence, il y a des façons de dire « tu es encore mon ami(e) même si tu es loin ». L’amitié active ne connaît pas de limite, surtout pas celle de la distance.

C’est un livre pour tout ceux qui ont vu un ami partir loin, et qui ont un faible pour la délicatesse un peu rétro des illustrations de Richard Jones.

Encore un album qui parlera aussi bien aux enfants qu’aux grands.

A partir de 3 ans.

Un avis sur “Les Avions de Papier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :