Gwen

L’aventure incroyable d’une petite souris courageuse

Max Kaplan et Lev Kaplan

Minedition

Elle n’est pas toujours drôle la vie de souris, en particulier quand le vent d’automne souffle en rafales glacées. Gwen la petite souris grelotte de tout son petit être. Elle cherche un abri, un lieu où se réchauffer. La douce lumière de la maisonnette à côté du phare l’attire. C’est contre la porte que le gardien la découvre. L’homme a bon cœur : il lui ouvre sa porte.

Gwen et Yann s’habituent l’un à l’autre. La souris apprend les nœuds marins, le fonctionnement du phare. Elle accompagne le vieil homme un jour de tempête tout en haut de la tour pour une réparation importante. Mais les éléments déchaînés ont emporté avec eux un peu de la santé du gardien. Gwen veille sur son ami cloué au lit par une forte fièvre, si forte que dans son sommeil, il n’entend pas l’appel de détresse d’un bateau.

Le vent souffle en tempête. Pour éviter le naufrage il faudrait que le phare soit allumé. Mais Yann est dans les limbes du sommeil. Malade, il n’entend rien. Gwen se démène alors, comprenant que si elle ne fait rien, il n’y aura pas de lendemain pour l’équipage. Quelques nœuds plus loin, et voilà une échelle pour l’aider à monter seule jusqu’en haut du phare. Un trou dans les marches : quelques nœuds à nouveau et la voici de l’autre côté. Gwen actionne le levier : rien ne se passe. Le temps presse ! Un chiffon coince le mécanisme. Gwen s’active, met ses dernières forces dans le dépannage et enfin la lumière jaillit. Le bateau est sauvé !

A cœur vaillant rien d’impossible, même quand on est une souris. Celle-ci est un savant mélange de Bernard et Bianca doublé de Jack et Gus de Cendrillon. Courage, habileté, adaptabilité, intelligence : elle assure la petite Gwen !

Yann est l’archétype du brave gars. La rudesse de son métier n’a pas effacé l’empathie dans son cœur. Une souris : y a-t-il plus insignifiant ? D’aucun l’aurait laissé à son triste sort. Pas lui, et sa générosité invite à dépasser les apparences. Gwen rompt sa solitude. Petite souris généreuse, de SDF elle devient sauveuse de bateau. En humanisant la souris, l’auteur métaphorise les relations sous l’angle du « pas de préjugés ». L’amitié s’installe, aussi solidement qu’un nœud marin bien réalisé.

Est-ce que le mérite s’évalue en fonction de la taille ? Parfois, c’est bien de pouvoir compter sur un plus petit que soi. Gwen a le sens de l’initiative et tente le tout pour le tout. La situation commençait à sentir sérieusement le roussi donc plutôt que d’être spectatrice d’un drame, Gwen s’est mise en action. Un peu d’adrénaline, beaucoup de sang-froid, c’était là l’occasion de mettre en pratique ses connaissances, et de prouver qu’un petit être peu faire la différence.

Vous avez vu ces illustrations ? On s’y croirait ! Personnellement j’ai pris les rafales de vent dans la figure et j’ai été dépassée à l’idée de devoir monter en haut de la tour du phare. Dans un réalisme magnifique, tantôt rude, tantôt chaleureux, Lev Kaplan illustre remarquablement cette histoire d’amitié et de courage. L’histoire de Max Kaplan est comme une petite graine à planter dans les esprits de ceux qui manquent de confiance en eux. Même quand on se sent petit comme Gwen on a, au plus profond de nous, des ressources insoupçonnées. A chacun de s’autoriser à les exprimer…

Un avis sur “Gwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :