À cœur ouvert

Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoit-Morelli

Éditions Courtes et Longues

Roman supernova

Entre fantastique et romantique, dramatique et comique, Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoit-Morelli nous déposent dans une histoire intergénérationnelle. YAPA d’âge pour être embourbé dans les sentiments, et YAPA d’âge pour ouvrir son cœur (tout dépend avec quel instrument on opère). Nous suivrons le fil de l’histoire avec les yeux de tous les personnages. Quatre mains pour une histoire qui ne mâche pas ces mots : j’ai ri, j’ai retenu mon souffle, j’ai eu peur par moment, je me suis demandé où tout cela conduisait : elles m’ont tenu en haleine jusqu’au bout. Chapeau mesdames pour cette aventure qui ne manque pas de Crôôôa !

Constat sans appel : c’est pas parce qu’on est vieux qu’on devient plus malin en amour. Boris en sait quelque-chose, lui qui se languit de Jeanne, sa voisine du balcon d’en face. Pas de bol : lui qui ne cherchait pas d’entremetteur va en récolter un des plus atypiques : un corbeau. Odilon ainsi nommé par Boris, devient de sa propre initiative le messager du cœur du sénior…et son tourment. Parce qu’il parle Odilon, et il n’a pas son bec dans sa poche. Puisqu’il est doté de ce don rare pour un volatile, il le met à profit et ne se gêne pas pour railler les humains.

Pour corser un peu l’affaire, il y a Chilpéric, le petit neveu de Jeanne (la dame du balcon d’en face), dont la spontanéité n’a d’égale que l’impertinence du corbeau. D’ailleurs si le corbeau agace sincèrement Boris, quand il disparaît ce n’est finalement pas du goût du monsieur. Où cela nous mène-t-il ? Au terrain vague de la ville, où Boris va tenter d’apaiser ses sentiments en retrouvant son irritant corbeau. S’il se doutait de ce qui l’attend…

Dans cette histoire, il faut avoir le cœur bien accroché : pour savoir par quel prodige ou infortune Boris et Chilpéric se retrouvent embarqués dans une caravane flottante, il vous faudra plonger dans le livre. Tout ce que je peux vous dire, c’est que Lunaire, Phil, Asie la presque transparente et Odilon leur réservent quelques révélations. Entre cœur gros, cœur brisé et cœur léger, on suit l’histoire comme dans un grand huit : ça remue, ça secoue et on avance à vue. De quoi sera faite la page suivante ? Pourquoi Boris se retrouve avec un casque de moto rose ? Qu’est-ce qu’il vient faire dans l’affaire John Wayne ? Un roman trépidant où les surprises se succèdent, s’accumulent, se nouent, se dénouent dans un battement d’aile…de corbeau au grand cœur.

Petit conseil : soyez sympa avec les corbeaux…on ne sait jamais !

Une des moralités de cette histoire : s’ouvrir à l’autre peut se faire sans scalpel.

Le dernier mot c’est un électro-encéphalogramme qui l’aura : pourquoi ? De cœur ouvert à cœur battant , croyez-moi  il n’y a qu’un pas!

Un avis sur “À cœur ouvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :