Ugo, tu rêves?

Pierre Coran et Nathalie Paulhiac

A pas de loups

Hommage aux rêveurs, ode à l’imagination !

Ouvrons le livre, et suivons Ugo au fil d’une journée incroyable.

Ugo c’est l’enfant magicien. Il fait de l’ordinaire du quotidien une création sans fin. A peine levé il devient oiseau, il s’envole jusqu’au lavabo-lac. Devenu caméléon, il rejoint la gare du petit déjeuner mais il faut se dépêcher, le bus – pardon le bateau- pour l’école va passer.  C’est ainsi à l’école, à la cantine, à la bibliothèque, dans la cour de récréation.

Autour d’Ugo, les adultes s’étonnent, veillent, surveillent, et souvent le questionnent en rhétorique « Ugo, tu rêves ? ».  Sans être rabats-joies, ils accueillent cette imagination. Leur accompagnement bienveillant se veut recentrant quand par moment, l’enfant part un peu loin et risque de rater le bus, ou qu’il répand de la soupe plein la table…

Pour Ugo, le plus important est que ce monde de possibles qu’il invente, il espère en la naissance prochaine de sa petite sœur pour l’enrichir. A deux, on va plus loin…donc il faut qu’il le creuse et l’achève ce tunnel sous la mer ! Et sous le regard bienveillant de Maman Ballon et Papa Nombril, il se remet au travail.

Parce que peut-être, parfois, la vie rime un peu beaucoup avec train-train quotidien, c’est réconfortant de songer que ça peut être facile de la transformer. Pierre Coran nous montre combien c’est simple, si simple que c’est étonnant, déroutant et tellement amusant !

Catalyseur de confiance en soi, l’imagination est une formidable clé de vie. On constate bien qu’Ugo n’est entravé d’aucune limite ou injonction personnelle. Point de censure mais des autorisations, et même une suggestion des plus importantes que lui murmure une fée : « Continue de rêver !».

Passerelle merveilleuse des histoires…

Cet album en grand format abrite un passeport incroyable : celui de rêver, de créer, d’enchanter le quotidien. L’ordinaire devient extraordinaire, le bus est un marsouin qui ronfle, le savon est sous-marin, le ballon sera la Lune et l’enfant un kangourou qui aspire à la décrocher…de son panier. Les illustrations de Nathalie Paulhiac se prêtent à merveille à l’exploration de cette journée qui tresse un pont entre réel et imagination. La richesse graphique qui se niche dans cet album est un rallumeur d’étoiles dans les yeux.

Et puis tien, ça me donne envie de voir si je sais encore faire des bateaux en papier !

A partager en famille de 4 à 104 ans !

Un avis sur “Ugo, tu rêves?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :