Fergus est furieux

Robert Starling

Gallimard Jeunesse

Bonjour Madame Colère !

Fergus la connaît bien la colère, elle lui rend souvent visite. Chez lui ce n’est pas la moutarde qui monte au nez : c’est la fumée. Oh tant qu’elle monte ce n’est rien. Le problème c’est quand elle sort. Une colère de dragon, ça carbonise tout sur son passage. Allez hop, cramés les brocolis (encore les brocolis !), grillé le but du football, roussis les biscuits du boulanger (les pauvres, il fallait juste attendre qu’ils refroidissent), et je ne vous parle même pas de ce qui est arrivé au jeu de société.

Dure dure la confrontation à la frustration, aux repas équilibrés, aux règles du sport ou à la patience tout simplement. Fergus veut les choses tout de suite maintenant. Ou à l’inverse il veut que ça disparaisse. Finalement il excelle dans la deuxième option. Un souffle de dragon plus loin et oups, il n’y a plus rien. Pourtant, après coup il ne semble pas ravi ravi. 

Les autres qui ne sont pas ravis ravis ce sont ses camarades (et le boulanger). Ils ne veulent plus de la compagnie de Fergus, lequel tout déconfit, vient confier son désarroi à sa maman dragon. Elle lui explique sa maman, que tout petit dragon qu’il soit, il n’est pas normal que tout parte en fumée quand il se sent très contrarié. Attention il a le droit d’être en colère : ça arrive à tout le monde. Toutefois peut-être que quand Colère s’impose, on peut trouver un « truc » pour la soulager…autrement qu’en faisant tout brûler.

Fergus écoute attentivement sa maman, et il a vite l’occasion de réfléchir concrètement à ce qu’elle lui a dit. Une partie de jeu vidéo qui tourne court, en voilà une aubaine pour Colère…ou pas. Les mots de maman résonnent dans les oreilles du petit dragon. Et s’il l’essayait le « truc » de maman ? Youpi ça marche ! Dès lors Fergus se renseigne sur le « truc » de Corbeau, Renard, Loup, Chat, Lièvre…chacun lui livre son astuce anti-colère. C’est ça qui est chouette : il n’y a pas qu’une recette, il y en a plein en fait !

Pas facile la frustration ! Comment apprend-on à la gérer sans que tout déborde ? Vaste question. Cet album interroge sur les conséquences des débordements. Outre les destructions matérielles, Colère envoie aussi des étincelles sur l’entourage. Pas facile tout ça…Il y a un cadre et il faut faire avec.  Heureusement qu’il y a les mamans et leurs mots réconfortants. Colère peut nous dépasser quand on est petit. Et quand on grandit ?  Peut-être qu’on peut la repérer et lui envoyer une (ou des) stratégie anti-incendie.

Le feu du dragon dans l’histoire : où est-il passé ? Au lieu de tout enflammer, il se pourrait qu’il ait une chouette utilité pour certaines activités (il vous faudra regarder le livre pour le découvrir).

Pour les petits et grands dragons à partir de deux ans.

Un avis sur “Fergus est furieux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :