Le taxi d’Imani

(Après l’attente…le bonheur !)

Thierry Lenain et Olivier Balez

Albin Michel Jeunesse

Imani vit au Gabon, son pays d’adoption. Elle exerce le métier de conductrice de taxi, avec une voiture pas toute jeune qu’elle a réparée toute seule. Elle a appris avec son papa mécanicien, qui est resté au pays, tout comme son amoureux. Sur son taxi elle a inscrit « Après l’attente…le bonheur ! », parce que son papa la disait souvent cette phrase.

Jour après jour, Imani conduit les gens vers toutes sortes de destinations. Il y a les touristes et les habitués : Madame Siby à l’aéroport, les enfants à l’école ou au marché pour que Monsieur Ella puisse acheter de quoi préparer un poulet nyembe. Conduire au Gabon c’est un sport : les routes son pleines de trous, il faut être en concentration maximale à chaque instant pour éviter les accidents. Certaines courses sont plus dures que d’autres mais Imani est philosophe « Celui qui désire la pluie doit aussi accepter le boue » : c’est encore une phrase de son papa.

Aujourd’hui Imany est impatiente de voir la fin de journée arriver. Ce soir elle va au concert d’Oko Doffi, le chanteur de soukous ! Pas question d’être en retard. C’est sans compter sur cette voiture retournée sur le chemin, et sur le type qui fait de grands signes à son taxi…Mais au fait cet homme, ça ne serait pas son chanteur adoré ? Des fois la vie réserve des surprises : celle-ci va changer la vie d’Imani…

Partir pour choisir sa vie. Imani est une jeune femme qui, en fuyant son pays d’origine fait un choix audacieux. Elle quitte famille et amoureux pour arriver à Libreville chez une amie. (Si c’est pas hyper courageux…)Elle a peu d’argent en poche. C’est une situation pour le moins précaire. Elle a conscience que pour arriver à une vie meilleure, il ne va pas falloir ménager ses heures de travail.  Sa façon de garder le moral c’est via la phrase de son père, et la petite chanson qu’elle a inventée pour l’accompagner. Chanter pour se donner du courage, chanter pour arroser les graines d’espoir, chanter ça la porte, Imani. Et les enfants chantent avec elle !

Voyage culinaire, ambiance vivante, fourmillante coloré : Thierry Lenain et Olivier Balez nous embarquent dans une Afrique sensorielle. Ça groove dans le concert, ça secoue sur la route, ça sent le poisson et le manioc au marché. Les couleurs explosent, chaudes pour accompagner le dynamisme d’une journée en taxi. La vie s’écrit au présent tant que le futur est lointain. Car songer au futur, c’est avoir conscience que les projets tant désirés ne peuvent pas encore se réaliser. Toujours Imani se rappelle : « Après l’attente…le bonheur !). Peut-être que tant qu’il y a de l’espoir, tout reste possible…

Imani, la femme qui conduit un taxi…Imani qui exerce un métier d’homme, sans ciller, toujours avec le sourire, sans oublier qui elle est…Imani dont la chanson fredonnée en mode automatique après le concert fou d’Oko Doffi va attirer l’attention de celui-ci. Pour le meilleur évidemment. C’est toujours bon à prendre les coups de pouce du destin.

Cet album est une bouffée d’optimisme. A toute épreuve, en cas de cou de coup de mou je pense qu’Imani serait ravie qu’on fredonne sa chanson.

3 commentaires sur « Le taxi d’Imani »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :