Ben et le loup

Raphaële Frier et Solenn Larnicol

Rue du Monde

Collection Totemkili

Ben n’est pas heureux. Il vit chez son oncle, un vieux bonhomme brutal et ronchon.

En ville il n’a pas d’ami.

Un jour il trouve un loup pris dans un piège. L’animal est jeune. Ben cache le louveteau et le soigne, jour après jour. L’animal s’attache à l’enfant et réciproquement. Quand la patte du loup est enfin guérie, Ben voudrait bien qu’il reparte dans la forêt mais l’animal reste près de son jeune maître. Alors Ben part, pour protéger son loup, pour échapper à son méchant oncle, à l’isolement qui étouffe sa vie. Au plus profond de la forêt, avec son loup Ben apprend à survivre. Il se construit une cabane, il plante des légumes. De passage en ville Ben au loup fait peur aux gens. Alors il retourne dans la forêt.

Un jour il rencontre Pierre et son ours. A deux on est moins seul…Ben invite Pierre et son ours à rester avec lui et son loup. D’autres enfants, d’autres animaux les rejoignent. Une communauté se construit, se consolide, s’accueille, s’épaule…Personne n’est laissé au bord du chemin. Des plantations naissent, la solidarité se respire, les différences se conjuguent dans une respectueuse multiplication des possibles. La communauté des enfants et des animaux libres est née !

Comme elle me touche la relation de ce petit garçon avec un loup ! Moi qui suis branchée respect des animaux, là je suis servie pour le meilleur. Ben n’a pas vu un loup au premier abord : il a vu un animal vulnérable car blessé. Il a vu la faiblesse, il a vu la souffrance. L’empathie de l’enfant a pris le dessus. Et voilà, Docteur Albert Schweitzer le retour : « l’enfant qui sait se pencher sur l’animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère ». La suite de l’histoire nous le confirme par la main que tend Ben à Pierre, puis à Manon, Léon, Rosalie, Martin…

Un animal pour chaque enfant…un peu comme le principe de l’animal totem. Comme quoi on gagne à partager la vie d’animaux. A poils, à plume, à jambes : tous sont importants. L’échange vertueux est en place, les uns aidant les autres à leur mesure. Les enfants créent leur village à leur image. Les ressources propres à chacun sont mises à contribution. Les enfants construisent des cabanes, les poules pondent des œufs, les loups et les ours protègent la communauté…L’enthousiasme est leur ancrage, l’espoir leur source de motivation.

A la fin du livre, Rue du Monde a placé un petit dossier : l’atelier des infos. Les enfants y trouveront des petits paragraphes sur quelques thèmes que l’histoire aborde ou qui sont en périphérie proche, comme la protection et le mode de vie des loups, les sociétés d’enfants…

Raphaële Frier nous offre une histoire de courage. Ben largue les amarres de la triste vie qu’il mène avec son oncle. Ce n’est pas évident de partir, de quitter l’enfance même si celle-ci est malheureuse. L’enfant part de rien, avec rien. Il doit tout construire, semer, apprendre à pêcher, se protéger, se cacher s’il veut préserver sa liberté. Il apprend à faire fi du regard des autres. Il prend confiance en lui. Il s’affirme sans s’isoler car quand il rencontre un autre « comme lui », il sait le reconnaître. Solenn Larnicol illustre en délicatesse la forêt, les épreuves, cette bande d’enfants et d’animaux. Il y a moult détails aquarellés à observer et quand même : ils n’ont pas l’air commode les sangliers !

Parfois il faut faire face au monde, ou lui tourner le dos pour avoir une chance de vivre selon nos valeurs. Si par moment le chemin se fait seul, il est réconfortant de penser que la vie permet la rencontre de personnes qui nous ressemblent, avec lesquelles on partage des valeurs essentielles. On ne choisit pas sa famille, mais on choisit ses amis !

La vie est faite d’étapes, de transition, de chaos, de retour au calme. On suit le parcours initiatique d’un enfant et on se rend compte qu’il n’est pas le seul à avoir dû en passer par des moments par faciles. A l’instar de la vie, il y a un beau message d’espoir : les ressources se subliment quand elles peuvent se partager et elles sont avant tout en chacun de nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :