Comment? Quoi?

Fabian Negrin

Seuil Jeunesse

Trois p’tits chats – Trois p’tits chats – Trois p’tits chats chats chat….Chapeau de paille – Chapeau de paille – Chapeau de paille paille paille paille…Paillasson – Paillasson – Paillasson son son son….

« Comment ? Quoi ? » est un album qui joue-souffle sur les mots.

Faut dire que le vent souffle, enfle, grossit, tourbillonne, s’engouffre même, mugit, rugit, hurle, soulève, ARRACHE, TEMPETE …

Allez comprendre quelque-chose dans ces conditions…Tout ça pour faire plaisir à papa avec de la purée de patates au dîner.

Si vous n’avez jamais joué au téléphone arabe, c’est le moment de s’y mettre. Adepte des rimes et autres assonances et structures allitératives, cet album devrait vous plaire. Le vent nous éloigne de la purée de patates pour suggérer que le papa voudrait du pâté de tomates, ou sûrement un palmier avec des dattes, ou sans doute un rosier écarlate ? Non, c’est du gibier de pirate ! Un beau dialogue de sourd en somme mais qu’est-ce que c’est drôle !

Les illustrations suivent le vent fripon qui décoiffe, décolle, démonte l’océan et les paysages. L’adepte d’embruns et de grand vent que je suis est scotchée par le mouvement des images. Je me demande jusqu’où cela ira quand plouf, le retour au calme arrive, reposant gens, monument, tasse de thé et patates à leur place. Au fait, qu’est-ce qu’il fait là Merlin ?

C’est gai, vif, saugrenu, cocasse.

Ça sent la mer, les roses, la terre nourricière.

Ça ressemble à la Bretagne, puis à une oasis marocaine. Les pirates sont emportés dans un cyclone qui fait tournoyer les époques et les pages d’un livre aux quatre vents. La boucle est bouclée quand le vent se décide à tomber.

De cet album je me délecte. Il me captive, m’aspire avec son irrésistible et magnifique amplification, ses images au départ réalistes qui évoluent en touches délirantes, sublimement tournoyantes.

Inspirant, respirant, poétiquement joueur, joyeusement soufflant, créativité illimitée des mots : c’est quand la prochaine sortie en mer ?

Auteur-illustrateur vaguement magicien, merci Fabian Negrin alias poète des mots et des pinceaux !

Ps : conseil à la Brassens : « si par hasard, sur l’Pont des Arts, tu croises le vent le vent fripon, Prudence prends garde à ton jupon… »

Un avis sur “Comment? Quoi?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :