Réveil

Hector Dexet

Éditions Amaterra

Il faut regarder et inventer l’histoire car ici, point de mots. Comme le printemps vient d’arriver, c’est le moment de vous présenter ce Réveil.

Des traces de pas dans la neige, celles d’un homme.

Puis celles d’un plantigrade.

Un phoque au loin, un igloo et un trou pour la pêche.

Le soleil, timide au début qui se dévoile au fil des pages, ces pages découpées qui nous accompagnent sur la lente transition entre l’hiver et le printemps. La neige commence à fondre là-bas. Les rennes grignotent les éparses brins d’herbe pendant que le harfang des neiges guette le lièvre pour en faire son petit déjeuner.

Le soleil est là, le vert tendre devient prairie et terrain de jeu de la faune. Plus il chauffe, plus il réchauffe, plus les découpes rétrécissent, plus les traces de pas se réduisent. Mais au fait, qui suit-on ?

Encore quelques pages, les insectes et les volatiles déplient leurs ailes comme les fleurs leurs pétales et là, dans le pré, une paire de bottes délaissées pour une reconnexion à la terre, une pause au soleil. La progression dans les découpes page après page : j’adore ! La nature fait les choses progressivement, aussi on découvre de pas en pas, les petites touches du printemps qui s’affirme.

Merci Hector Dexet pour cette fin d’hiver rassurante qui donne envie d’attraper ses bottes pour sauter dans les flaques et flâner dehors. Le froid et le blanc cèdent peu à peu aux couleurs vives et franches. Le petit homme est présent en filigrane laissant libre cours aux animaux d’apparaître, de jouer, de profiter eux aussi de l’arrivée du printemps.

Que faire du champ libre du « sans texte » ? C’est une bonne occasion de créer l’ambiance : plutôt mode « enquête » (à qui sont ces empreintes) ou plutôt mode « description » (alors là dans le cercle polaire pour pêcher il faut faire un trou dans la glace…), ou autre chose, ne trouvez-vous pas. ? C’est chouette, ça laisse plein de portes ouvertes.

Cet album sans parole se fait médiateur de communication : il serait dommage d’en faire un outil de torture pédagogique avec une injonction à la dénomination (c’est quoi çaaaaaa ?). Comme pour la surprise de la découverte à chaque page tournée, laissons-nous surprendre par le moment de partage. Merci l’instant présent.

Ce livre est une promenade, une redécouverte. Il est propice à l’observation de ce réveil de la vie végétale et animale après le sommeil hivernal. Peut-être que le silence l’emportera, auquel cas l’histoire restera à l’intérieur des esprits…Peut-être que les mots accompagneront la promenade…Peut-être autre chose !

Je vous souhaite de belles promenades (dès que cela sera à nouveau possible) avec les yeux grands ouverts et des pauses nez au soleil.

Un avis sur “Réveil

  1. merci pour cette belle promenade tout en confinement pour l’instant, mais après, oui après, en vrai de vrai, comme ce sera à nouveau intense, oui après….. et je vois que le minou est un fidèle, il aime les livres et montrer sa frimousse.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :