Eddie et les lettres vagabondes

Hélène Gloria et Manuela Dupont

La Marmite à Mots

Le duo merveilleux Hélène Gloria et Manuela Dupont a encore fait des siennes…Il m’avait déjà conquise avec La récup’ des rêves oubliés (mon billet est à retrouver par ici https://clarasurlalune.com/2020/02/25/la-recup-des-reves-oublies/ ) : REBELOTTE ! Sous l’égide de la Marmite à Mots, Eddie et les lettres vagabondes est arrivé jusqu’à moi.

Vous êtes-vous déjà demandé quel était le devenir des boîtes aux lettres abandonnées ? Le film va commencer. Êtes-vous bien installé ? Moteur, Action ! La baraque abandonnée, des tumbleweeds qui hantent les lieux : le décor n’est pas franchement engageant. C’est ici qu’on fait connaissance avec une boîte aux lettres nommée Eddie.

Eddie a vécu plusieurs vies dont on peut dire qu’elles ont laissé des traces, n’en déplaisent aux autocollants accumulés sur la carcasse de métal.

Eddie a vécu à travers les autres, pour les autres. Jour après jour elle a accompli consciencieusement sa mission de réceptacle de courrier. Après une longue période d’ennui depuis que les derniers locataires sont partis, vient l’instant où tombent ses vis.  C’est un signe : ne serait-il pas temps de découvrir de nouveaux horizons ?

Dans l’absolu Eddie n’a rien programmé, rien prévu, rien rêvé, rien anticipé. Est-ce le destin qui a poussé Eddie sur les chemins, dans les rues de la ville, sur le muret du zoo ? Qui sait…En tout cas, Eddie a attrapé la perche qui ne lui était pas tendue. Et hop hop, un bon grain de folie et la voilà « on the road ». Le voyage ne fait que commencer. Let’s go à travers les USA. Eddie chemine jusqu’à la gare, monte dans un train en Arizona, descend en Floride, change la vie d’un homme (ou deux si on compte le vieux grincheux !).  

Il y a tant de courriers égarés : il faut quelqu’un pour les mener à bon port ! Et déjà elle repart. Prochaine destination : coton ou bord de mer ?

C’est que c’est grand les États-Unis !

L’auteure a choisi de personnifier un objet du quotidien auquel on ne prête guère attention. (Enfin, c’est mon cas la plupart du temps – sauf quand des mésanges décident d’y établir leur nid mais là c’est une autre histoire). Un objet ordinaire, dont l’ironique immobilité contraste avec le fait qu’il est exposé en permanence aux quatre vents et qu’il reçoit du courrier de partout. Sacrée mission en réalité. Sans boîte aux lettres on n’en mènerait pas large, car le zéro papier c’est pas pour demain (et c’est encore un autre débat).  Cet album abrite l’histoire d’un objet simple, figé, qui fait un pied de nez à l’immobilité.  En filigrane n’y aurait-il pas plusieurs messages, comme « il n’est jamais trop tard » ou bien « rien n’est impossible » ?

L’histoire d’Eddie c’est la mise en mouvement née du néant, c’est faire bouger ce qui aurait dû rester statique, c’est donner un sens nouveau à la vie. Je suis pétrifiée, fascinée par le courage qui se dégage de cette boîte de ferraille d’apparence toute pourrie et pourtant si jolie. Cette vieille boîte est (à mon humble ressenti) une incroyable métaphore du troisième âge…ou d’une vie qui aurait été malmenée, déroutée pour diverses raisons…(accident de vie, mal’à’dit, ou autres ennuis).

Eddie vagabonde et nous on en prend plein les mirettes grâce aux illustrations de Manuela Dupont. Dans le fond, on apercevra des cartes routières. Les couleurs sont vives, contrastées comme un souffle de liberté. Tantôt on voit le monde de près, tantôt on voit les choses d’en haut. La route est longue, où cela mènera-t-il ? Quelle sera la surprise derrière ces doubles-pages ?

Hélène Gloria a tout prévu, car l’itin’errance n’a qu’un temps. Eddie aura une dernière mission : au bout du chemin, il y a une maison en rondins et bientôt, une nouvelle famille. De spectatrice Eddie est devenu actrice et premier rôle de sa vie. L’heure de faire tomber le rideau n’a pas encore sonné…

Et vous : quelle sera votre destin’action ?

Un avis sur “Eddie et les lettres vagabondes

  1. oh quelle merveille, aussi beau que le premier tome. Elles ont un talent fou toutes les deux, un vrai plaisir de se plonger à nouveau dans la première aventure, et celle-ci est très très tentante. Et comme le premier, les illustrations sont merveilleuses, le texte, un vrai bonheur. Plaisir de lire donc. Merci pour cette belle, très belle découverte.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :