Un carré

Somin Ahn

Traduit de l’italien par Laetitia Cordonnier

CotCotCot éditions

Papier velours pour cet ouvrage qui ne l’est pas moins. Un carré jaune nous accueille. Puis un chat, le chat du carré : vous suivez ?

On suit le chat, son quotidien de félin : jouer, manger, regarder par la fenêtre l’animation de la rue, se jucher sur une commode…Parfois le goût pour les facéties s’exprime ; ou bien la méfiance, surtout quand on a sonné à la porte. Il ne faudrait pas oublier le temps de la sieste dans un carré ensoleillé !

Somin Ahn joue avec ce carré à la manière de « on dirait que ce serait… ». Et le carré devient, se transforme, s’incarne, se révèle meuble, ouverture, plein, vide, confort, gourmandise. Le lecteur se laisse surprendre par les perceptions du chat. Très vite l’amusement s’emballe : à la page suivante, quelle forme va prendre le concept ?

Le jeu symbolique prend ici tout son sens. Il nous entraîne sur les chemins de celle qui habille le quotidien d’un brin d’audace : l’imagination. La vie s’explore. Le carré dispose d’un champ abondant de représentations. Le parti pris de l’autrice est de décliner dans un camaïeu de gris le chat et sa maison pour poser ci et là, avec chaleur et lumière, ce carré jaune vif. Les yeux se posent. Les mains caressent l’ouvrage carré, ses pages soyeuses comme on s’égarerait dans le pelage du petit compagnon à quatre pattes.

La vie étant une question de point de vue, ce livre questionnera peut-être notre quotidien : est-il carré à sa juste mesure ?

Trop ?

Pas assez ?

Osons-nous parfois, à l’instar du chat fasciné par l’insecte, repousser le cadre ?

Apprécions-nous ponctuellement ses quatre côtés égaux et rassurants ?

Pour les enfants, c’est un ouvrage parfait qui prend par la main, ouvre les perspectives, encourage à observer différemment. Comme en prime cela a lieu avec un adorable petit compagnon, petits et grands ne peuvent que fondre pour ce carré qui peut être tant de choses.

Je confirme l’attrait de mes propres chats-lecteurs pour les rayons de soleil et pour le clavier de l’ordinateur  (quand je suis en train de travailler bien entendu !). Évidemment, je leur pardonne tout, et leur accorde les carrés, les ronds et les triangles. Une exception toutefois : le carré de chocolat, il est pour moi !

Un avis sur « Un carré »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :